Nouvelle année scolaire : haut les cœurs !

  • 2
    Com.
Mme la Directrice
Le 4 janvier 2017, a débuté une nouvelle année scolaire au Kenya. L'école Holy Cross Academy a ouvert la sixième classe de primaire. Eh oui, au Kenya, le primaire dure 8 ans ; si Dieu veut, nous ouvrirons donc la classe 7 en 2018, puis enfin la classe 8 en 2019. Les six classes de primaire actuelles s'installent donc dans les six salles du nouveau bâtiment.
Cette nouvelle année scolaire marque aussi un changement dans le management de l'école. Depuis sa fondation en 2013 et ses 20 élèves d'alors, Holy Cross Academy n'a pas cessé de grandir, jusqu'à 90 élèves à la fin de l'année 2016. Aujourd'hui, l'école compte 130 élèves. Son statut de petite école est désormais révolu; il s'agit maintenant d'une école de taille moyenne.
Mme Pamela, la nouvelle Directrice, est une enseignante de grande expérience. Durant les 16 dernières années, elle a dirigé une école catholique de Donholm, réputatée parmi les meilleures du Kenya.
Elle est assistée dans sa charge par un vice-directeur, Mr Josaphat, et par sept autres enseignants. Ainsi, trois maîtresses s'occupent de la maternelle, et sont assistées par quelques stagiaires qui continuent leurs études en alternance. Et six instituteurs enseignent l'école primaire, chacun selon ses compétences particulières.
Enfin, l'uniforme beige et marron que vous avez vu jusqu'à présent sur les photos sera désormais remplacé par une chemise jaune, un short ou jupe rouge et la veste grise aux armes de l'école.
Nouvelle année, nouveaux élèves, nouveaux professeurs, nouvelle direction, nouvel uniforme, nouveau bâtiment ! Holy Cross Academy se prépare à devenir une école de haut standard !
A tous, nous vous souhaitons une bonne et fructueuse année 2017 !


Le corps enseignant de Holy Cross Academy

2 commentaires:

Christiane Sarah a dit…

la moisson est bonne, nous allons priez pour que le Bon Dieu envoi des ouvriers, christiane sarah, ILE MAURICE, OCEAN INDIEN,

Christus regnat in Kenya a dit…

Oui, c'est bien à cela que nous travaillons: que le Bon Dieu puisse susciter de futures vocations parmi nos élèves !
Prions pour les fidèles de l'Océan Indien, à Madagascar, La Réunion et Maurice, qui reçoivent la visite d'un prêtre de la FSSPX tous les deux mois, mais attendent depuis longtemps de pouvoir ouvrir un prieuré !
Merci, chère Madame Sarah. En union de prières avec tous les fidèles de l'Île Maurice,
Abbé Nicolas Bély